Chaud devant , l’été sera chaud..

🚨
🚨

 
Pour l’Instant on se dirige en France sur une sécheresse de type 1976..
La sécheresse de 1976 est un fort épisode de sécheresse qui a affecté une partie de l’Europe entre l’automne 1975 et l’été 1976

La situation des nappes phréatiques est préoccupante.
En février et mars 2022, la situation s’est rapidement dégradée et les pluies insuffisantes ont fortement impacté l’état des nappes.
En avril, les tendances des nappes ont été orientées à la baisse.

la France est donc avec l’arrivée du beau temps en phase ( comme en 1976 ) de sécheresse précoce.. L’été prochain sera très sec partout en France, où les nappes phréatiques sont à des niveaux historiquement bas.
Sur les deux tiers de la France, l’eau se fait rare alors que les premières chaleurs guettent. L’hiver dernier, il n’a quasiment pas plu, donc les nappes phréatiques n’ont pas pu se recharger. Une situation critique et des niveaux historiquement bas pour la saison. Ces nappes sont censées alimenter les cours d’eau lorsqu’il n’y a plus de pluie durant l’été.

« À la prochaine vague de chaleur ou à la prochaine canicule, on va se retrouver directement confronté à des formes de sécheresse éclair »

Depuis janvier dernier, on constate 35 % de déficit pluviométrique et même 80 % en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. « On a eu beaucoup trop d’anticyclones et donc beaucoup trop de temps calme cet hiver et pas assez de perturbations sur le pays »

En résumé..
Au 8.5/2022
plusieurs régions en alerte sécheresse et un stress hydrique précoce en vue… des cette semaine..
Tout au long de la semaine, une importante vague de chaleur est annoncée, notamment sur la moitié sud du pays. Une situation qui devrait empirer une sécheresse qui s’est déjà bien installée en France ces derniers mois.

le cumul des pluies sur le début de l’année est le plus faible depuis 11 ans. Pire, les quatre premiers mois de 2022 ont été largement déficitaires en termes de précipitations : -40 % en janvier, -30 % en février, -40 % en mars et -35 % en avril. A l’échelle de la France

De quoi, placer les cumuls de pluie de 2022 dans la lignée de ceux des grandes sécheresses historiques de 1976, 1993, 1997 et 2011. « La situation s’est aggravée en mars et en avril, au moment où les pluies du printemps sont censées jouer un rôle bénéfique »

La sécheresse de 2011 en Europe a commencé au mois de mars 2011 et a concerné une grande partie du continent européen. Il s’agit de la sécheresse la plus importante survenue en Europe depuis la sécheresse de 1976.

Dans le détail, c’est la région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui est la plus touchée, avec un déficit de précipitations jamais enregistré depuis 1958. Les régions Grand Est, Nouvelle-Aquitaine et Poitou-Charentes sont elles aussi particulièrement touchées.

Cette situation pourrait s’avérer lourde de conséquences si des pluies estivales ne se produisent pas dans les prochaines semaines. » Et la sécheresse semble partie pour durer au moins un peu : aucune pluie significative n’est prévue dans les dix prochains jours.

une pluie estivale , n’est pas comme une pluie d’Hiver..

💥

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑