La chimie Archonte..

Un partage que j’avais fait sur FB , il y 4 ans , je le pose là pour ceux que Cela intéresse…

Le monde de la falsification , de l’empoisonnement qui n’hésite pas a tuer la vie à piller la planète pour du profit….

la nourriture perd son gout le fruit perd tout ses nutriments , c’est un fruit vide , factice , juste une illusion , une apparence de fruit.. du Fake .. et cela ne pose aucun problème pour vendre ces aliments à la plupart des commerçants

l’empoisonnement des populations..

polluant organique , insecticide puissant , cancérogène , perturbateur endocrinien.. Neurotoxique et spermatotoxique.. appartenant à la famille du DDT..

additifs , colorants , perturbateurs endocriniens qui ferme le système subtil ..

Les glandes endocrines participent a l’éveil , c’est pour cela que l’industrie reptilienne utilisent des produits divers et variés pour atrophier , maintenir en sommeil ces glandes, notamment la glande pituitaire et le thymus …

Toutes ces glandes vont être réactivées par les énergies photoniques, la descente de la lumière sans ombre…..

Le système hormonal sous le feu des perturbateurs endocriniens

Le système endocrinien regroupe les organes qui sécrètent des hormones : thyroïde, ovaires, testicules, hypophyse…

ces perturbateurs libèrent des médiateurs chimiques dans la circulation sanguine, pour agir sur certaines fonctions de l’organisme comme la croissance, le métabolisme, le développement sexuel, le développement cérébral, la reproduction…

Il s’agit donc d’un système de communication entre organes.

Les perturbateurs endocriniens altèrent le fonctionnement de ce système en interagissant avec la synthèse, la dégradation, le transport et le mode d’action des hormones. Ces molécules se caractérisent donc par un effet toxique non pas direct, mais indirect, via les modifications physiologiques qu’elles engendrent.

Nos vêtements véhiculent des perturbateurs endocriniens, métaux lourds et nano-matériaux, qui empoisonnent
la grande majorité des vêtements vendus actuellement dans le commerce sont en coton transgénique , en tissus synthétique en polyester.
Le polyester est un dérivé de l’industrie pétrolière. c’est du plastique rendu plus doux par d’autres procédés chimiques. ( faut dire qu’ils excellent dans l’art d’empoisonner les âmes )

Plus tout ce qui est ensuite ajouté aux tissus : colorants, agents anti-odeur, anti-tâches… On ajoute sur nos vêtements de nombreuses substances chimiques pour lesquelles on peut émettre, a minima, de sérieux doute sur leur effet sur notre santé, et qui ne sont pas bien contrôlées.

beaucoup de vêtements sont aspergés de produits chimiques pour supporter le voyage de 3 semaines en bateau qui les ramène en général d’Asie du sud-est vers l’Europe ou l’Amérique du Nord.

Les toxines les plus problématiques dans les textiles vestimentaires sont les NPEs (nonylphénol ethoxylates), substances qui se dégradent rapidement en nonylphénols simples (NP). Ces derniers sont fortement soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens, toxiques pour la reproduction des animaux et des hommes – ils constituent d’ailleurs un poison mortel pour les créatures aquatiques.

Des phtalates sont également présents dans de nombreux habits, parfois en quantités anormales; ceux-ci sont à l’origine de désordres hormonaux, et des cancérogènes connus.

Autre exemple, le formaldéhyde : classé dans les « substances cancérogènes avérées pour l’homme » par le Centre international de recherche sur le cancer, il est néanmoins présent dans de nombreux vêtements synthétiques. Très volatile, il provoque des irritations des yeux et des voies respiratoires, et accroît le risque de pathologies asthmatiques et de sensibilisations allergiques, même à faible dose. Enfin, on retrouve dans certains types de tissus des quantités préoccupantes de métaux lourds.

Quand il s’agit de lingerie, en contact avec notre intimité, des études montrent que celle-ci, quand elle est synthétique et que des produits chimiques ont été utilisés, est une des causes de l’infertilité, chez l’homme comme chez la femme.

il y a des perturbateurs endocriniens , ( agents chimiques ) dans le shampoing , le dentifrice , les savons , les vêtements , les couches pour bébé , le lait , le café , les céréales..
l’alimentation , les parfums , les cosmétiques ..les produits de beauté.. dans l’aspirateur , les meubles , les rideaux , les peintures , les produits ménagers , les lessives….les emballages alimentaires , les plastiques , les voitures , l’électronique …dans l’air que nous respirons…dans toutes les eaux ..les crèmes solaires , même dans le ticket de caisse ….bref dans TOUT ..

on est envahi de perturbateurs chimiques , il y en a plus de 800..sans compter les vaccinations , et autres monstruosités…

ils provoquent des troubles en interagissant avec le système hormonal ….ils sont partout ! et ensuite big pharma délivre des médicaments.. des poisons qui ne font que finir le travail…

le but étant d’empêcher a tout prix les consciences de s’éveiller en les maintenant dans des niveaux vibratoires très bas , en créant des troubles divers et variés liés à la personnalité , a l’organisme etc….

la chimie ,le sel nitrité , le nitrite E250
le sirop de glucose-fructose qui maltraite le pancréas
l’isoglucose le sirop de fructose-glucose ! du Sucre artificiel……
cette substance est utilisée dans la crème glacée, le chocolat, le pain, les produits de boulangerie…etc..il est partout..

émulsifiants , colorants , stabilisants , conservateurs chimique ou synthétique , correcteurs d’acidité de synthèse , anti-agglomérants , antibiotiques…Antioxydant de synthèse édulcorant etc… nanoparticules alimentaires à foison …

Et visiblement, ce n’est pas tout.

💖

la poule aux œufs couleur canthaxanthine E161
molécule de synthèse……

Certains éleveurs intègrent à l’alimentation de leurs poules une molécule, la Canthaxanthine.

Normalement, une poule nourrie uniquement aux céréales vous donne un œuf au jaune très pâle, presque blanc cassé. Si du maïs est ajouté à l’alimentation, la coloration se fait naturellement plus jaune grâce au caroténoïdes. Mais l’alimentation naturelle de la poule ne lui fera jamais pondre un œuf au beau jaune orangé criard comme on peut mystérieusement en trouver sur le marché agro-alimentaire.

Il est cependant possible d’obtenir un bel effet orangé en faisant avaler aux poules du paprika, mais cette méthode n’est pas utilisée par les éleveurs, jugeant que l’épice leur revenait trop cher.

L’industrie de la volaille ne s’est pas démontée et a saupoudré les mangeoires de canthaxanthine ou E161g, une molécule de synthèse, et ce parfois à plus de 8 mg par kilo d’aliments.

Les œufs ne sont pas les seuls concernés. Les poulets de chair, les saumons et les truites saumonées sont gavés de ce produit afin de faire rosir leur chair. En animalerie, le colorant est vendu pour donner une belle couleur aux canaris rouges.

Toxicité

C’est plutôt fâcheux car cet additif est loin d’être inoffensif et on le sait depuis belle lurette. Dans les années ‘80, des pilules permettant de bronzer sans soleil à base canthaxanthine ont dû être retirées de la vente parce qu’elles s’attaquaient à la rétine.

On en trouve cependant toujours sur Internet. La canthaxanthine à hautes doses a pour effet de former des dépôts cristallins dans la rétine, de photosensibiliser et de détériorer la vision nocturne. L’effet serait cependant réversible à l’arrêt de la prise de l’additif. La dose journalière est de fait plafonnée à 0,03 mg.

Ajoutons que divers autres effets secondaires ont été rapportés, tels que : lésions hépatiques, symptômes cutanéo-muqueux, urticaire, anémie,…

La canthaxanthine, de la classe des Caroténoïdes, est d’origine naturelle et se trouve dans certains végétaux comme des champignons comme la chanterelle, des fruits et légumes, et des algues vertes, mais elle est synthétique dans l’alimentation transformée.

Dans la mesure où la coloration naturelle du jaune de l’œuf n’interfère en rien dans sa qualité, autant s’abstenir de mettre des des colorants chimiques dans l’alimentation des poules…

Bruns ou blanc ?

Pour parler encore de couleur, la couille des œufs peut être blanche ou brune. La teinte n’interfère en aucun cas sur la qualité des œufs et dépend simplement de la race de la poule. On voit peu d’œufs blanc sur le marché. Tout simplement parce que le consommateur – encore lui – a tendance à bouder les œufs blancs, l’imaginaire collectif les voulant bruns. Les œufs blancs sont donc presque exclusivement destinés à l’industrie agro-alimentaire.

Si les additifs doivent apparaître sur les emballages, Quand ils sont intégrés directement dans l’alimentation de l’animal, la mention n’est pas obligatoire !

Ce colorant de synthèse est interdit pour les œufs bio et labels rouges (France).

Des clémentines orange qui seraient cueillies vertes, des jaunes d’œufs artificiellement orange… une enquête dénonce la coloration artificielle de certains aliments.
Trois produits sont tout particulièrement dans le viseur : le jaune d’œuf, les clémentines et les olives car ils feraient l’objet d’une coloration artificielle. « Ce sont des pratiques courantes

Bref c’est sans fin le délires de ceux qui continuent à tuer la vie en la remplaçant par du fake , du faux , de l’artificiel.. on est bien dans le monde de Maya..

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑