Les cloches de la résurrection qui sonnent l’Heure …

Islande Aurore vortex ou cloches de Pâques Aurora..

🔥

 Pâques , est un sas d’ouverture énergétique , vibratoire , phénoménal..
C’est une période d’intimité importante de face à face avec soi-même et d’accès, si ce n’est résurrection, à un autre niveau vibratoire.

La période de Pâques correspond à une période d’intériorisation extrêmement importante, de renaissance de la nature bien évidemment, mais aussi une période qui va vous permettre de vous retrouver, de vous re-Sourcer, de vous aligner avec les nouvelles énergies de la recréation de la Terre.
La Terre vivant une période de transformation extrêmement importante, il est évident que chaque période pascale est, en résumé, ce qui doit se passer à un niveau beaucoup plus important et beaucoup plus général.

Et chaque année qui s’avance vers cette transformation est une
période extrêmement bénie où vous devez trouver votre Divinité intérieure beaucoup plus facilement qu’à d’autres périodes de l’année, quelles que soient les circonstances extérieures et quelles que
soient les résistances liées à l’incarnation dans la troisième dimension.

🙏🏻
La meilleure préparation est de faire le silence à l’intérieur de soi et de se recueillir.
C’est à dire si les événements météorologiques , élémentaires , telluriques , comiques et autres vont crescendo , on reste dans sa Divinité intérieure , au Centre , détaché de Tout .. des soubresauts de ce monde ou phases d’accouchement..

🙏🏻 Le Vendredi Saint, la Pâques, l’ascension correspondent aux nouvelles énergies et à la cinquième dimension.

« Père, je remets mon esprit entre tes mains ».

Ce qui pourrait être appelé une mort est en fait une résurrection. Cette résurrection est quand le Christ revient sur Terre et qu’il demande à ses proches de ne pas le toucher car il est déjà allé au Père et il est revenu de la Lumière.
Et son corps est un corps de cinquième dimension que l’on appelle transfiguré, un corps de résurrection. Ce corps de résurrection il va le garder pendant un certain nombre de jours, de semaines, qui sont préalables à son départ avec le corps, lié à ce qui a été appelé l’ascension.

Le phénomène d’ascension est exactement corrélable à ce que l’on appelle l’ascension à la cinquième dimension. Et vous comprendrez, par là même, qu’avant d’ascensionner vous devez mourir à vous- même, mourir à la troisième dimension, renoncer à la troisième dimension, ce que fit le Christ sur la croix.

Il n’y a pas un chemin particulier, singulier, qui est lié à l’incarnation du Christ. Ce qui a été illustré par sa vie, c’est ce que doit vivre tout être humain qui veut accéder à cette dimension de Lumière.

Ainsi, le mystère de la Pâques et le mystère de la résurrection est lié à la beauté de s’abandonner à une autre volonté qui est la volonté de la Lumière : Père que ta volonté se fasse.

A ce moment là, il y a la crucifixion qui est une mort à l’ego, au mode de fonctionnement dépassé, au mode de fonctionnement qui faisait qu’il y a un moment où vous considérez qu’il y a l’ancien et le nouveau.
Ce moment de basculement préalable au phénomène d’ascension vibratoire de la cinquième dimension est un moment qui doit être décidé, choisi, de manière extrêmement précise, soit par des
circonstances extérieures (peut être imposées comme la vraie crucifixion de Jésus) mais aussi dans votre vie.

Le moment où vous décidez de dire : « Stop.

Je ne veux plus de ce qui est mort, je ne veux plus de ce qui est le passé. Je veux ce qui est le nouveau »

là, il vous est demandé, en cette fin de cycle , pour la vie prochaine, de renoncer à ce qui était peut-être vous avant et qui n’a plus sa place pour accéder à la cinquième dimension.

Entre le renoncement et la période de l’ascension, il se passe exactement un cycle total.
Ce cycle extrêmement important est illustré dans la vie de tout être humain au moment où il se dirige vers la réalisation, qui est postérieure à la crucifixion et qui débouche au moment où on monte avec le
corps en cinquième dimension.

La différence essentielle est que ce chemin là, aujourd’hui, ne se fait pas de manière individuelle mais doit se faire de manière collective, c’est-à-dire toute l’humanité ensemble.

C’est ce phénomène qui doit se vivre, qui doit vous permettre d’accéder, à titre collectif, à condition d’accepter de renoncer au piège de la matérialité, au piège des séductions, quelles qu’elles soient, qui vous éloignent de votre être intérieur pour accepter totalement la dimension nouvelle.

On ne peut pas rentrer en dimension nouvelle avec l’ancienne vibration. On ne rentre en dimension nouvelle qu’avec la nouvelle vibration.
La nouvelle vibration n’a plus rien à voir avec l’ancienne.

Ce que vous ressentez en vous depuis quelque temps, pour d’autres depuis des années, pour certains plus récemment, ne peut en aucun cas s’accompagner d’une accession totale à cette nouvelle dimension, vibration, en gardant l’ancien.

Ce qui ne veut pas dire qu’il faut abandonner femme et enfant, ce qui ne veut pas dire qu’il faut abandonner son travail et tout le reste. Pour certains, il faut abandonner son travail, pour d’autres il faut abandonner son lieu, pour d’autres il faut changer de conjoint. Pour d’autres il faut changer certaines choses qui sont « pourries », qu’il faut oser laisser
tomber, qu’il faut oser laisser pour aller vers le neuf.

Mais, là, chaque histoire est personnelle, il n’y a pas de règles établies.
Ce qui est la règle établie est la règle de renoncement.

Cette règle de renoncement permet l’accession à la nouvelle dimension. Voilà le mystère de la fête pascale qui est autrement plus importante que le mystère de l’incarnation.

L’incarnation correspond au processus de la chute dans la troisième
dimension. C’est quelque chose que vous avez largement dépassé. C’est la première initiation. Celle là, elle a eu lieu depuis 50 000 ans. On peut estimer qu’aujourd’hui, même ceux qui tournent le dos à
la Lumière, sont pénétrés au plus profond de l’incarnation et du mystère de l’incarnation, même s’ils n’ont pas encore regardé la Lumière.

Il vous est demandé, aujourd’hui, non pas de descendre au plus
profond de la troisième mais de remonter vers la cinquième. Remonter vers la cinquième c’est le mystère de la fête pascale, c’est le mystère de l’ascension

❤ L’Amour ne va jamais voir ce qui cloche mais simplement voir l’Amour – et toujours l’Amour, et seulement l’Amour…

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑