L’Agriculture, quel futur ??

🚨
🚨

 préparez vous à des bouleversements sans précédents
Envahir le grenier de l’Europe , l’eldorado, affectera la planète

🚨

 Conséquence de la guerre en Ukraine, certains produits vont coûter « plus cher » et ce « dans les semaines à venir »
La guerre en Ukraine a déjà des répercutions sur le pouvoir d’achat en France. Et ce n’est pas fini.
« Avec la guerre en Ukraine, aucun bateau ne sort de la Mer Noire. Donc la Russie gère la hausse du prix blé et la famine, dans quelques mois, de quelques pays »
les prix de l’énergie , gaz , pétrole , électricité vont exploser..

« L’euro est en train de s’affaiblir face au dollar, et donc le prix des carburants achetés ce matin coûte au moins une dizaine de centimes de plus par litre »,

les répercussions sur le secteur agroalimentaire se manifestent déjà à plusieurs niveaux.
l’Ukraine étant le grenier de l’Europe, ce conflit affectera les marchés mondiaux des matières premières de façon importante. Les contrats à terme sur le blé et le maïs atteignent lentement des niveaux record. L’Ukraine se classe 9e plus grand producteur de blé au monde

L’Ukraine occupe également le 5e rang mondial pour la production du maïs, comptant 13 % de toutes les exportations. L’activité agricole occupe environ 70 % des terres du pays et environ 25 % des réserves mondiales de terre noire se trouvent en Ukraine. Le pays a des conditions de production agraires exceptionnelles.

Mais ce conflit inclut évidemment la Russie. Les deux pays représentent ensemble 25 % des exportations mondiales de blé.

Vladimir Poutine ne se concentre pas simplement sur la reconquête du territoire soviétique perdu ; il se prépare à instaurer de nouveau l’influence russe.

Le marché des engrais se voit également touché par ce conflit. La région exporte l’azote, la potasse et le phosphore en grande quantité. L’invasion de la semaine dernière a augmenté le prix des engrais de plus de 200 dollars la tonne du jour au lendemain partout dans le monde. Il va sans dire que cette nouvelle ne fait pas le bonheur des agriculteurs qui cherchaient à augmenter leurs rendements cette année en raison de la hausse des prix. Les engrais affichaient déjà un prix fort avant le conflit en Ukraine.

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑