L’Envie de Rien , la dissolution de l’Âme..

Beaucoup en ces temps vivent cette étape , l’Envie de RIEN…la transmutation finale est la dissolution dans la lumière..

L’âme est une interface créé au moment des multiples fragmentations subies dans la descente et l’expérimentation de ce monde de densité..… Elle est la somme de nos incarnations et expériences humaines.. Elle est une Interface entre le corps et l’Esprit..

Alors soit l’âme est tournée vers la matière et la personne , jusqu’à en être un acteur inconscient , soit elle est tournée vers l’Esprit..

Lorsqu’elle capte la présence de l’Esprit dans sa vie , et se tourne vers Lui , pour entamer son chemin de retour , elle s’embrase dans des Samadhi de feu et des états de Grâce , elle resplendit alors de Lumière…du feu de l’Esprit.. connexion..

L’Âme est une banque de données qui a pris vie reliée à la matrice falsifiée et qui peu à peu se désidentifie de ses programmes, s’épure pour devenir transparente, préfigurant sa consumation par Amour en le Feu divin, en la Source , si tel est son devenir.

il s’ensuit automatiquement un Face à Face entre ce que nous croyons être , avec la réalité de ce que nous sommes..

l’expérience humaine à conduit a intégrer , des images et des projections basées sur des concepts intégrés lors des multiples apprentissages , savoirs et rôles développés au sein de cette matrice et dont il faut pouvoir se défaire , la lumière réalisant Tout Cela pour nous , l’Esprit nous montre , il éclaire la conscience à voir par elle même et la lumière efface Tout…elle jaillit sur l’écran de la Conscience.. on vit alors des blancs , des effacements , des disparitions.. des états de non état…des états de Grâce..

Ainsi par Abandon total, plein et entier , la lumière émerge au cœur de notre vie , de notre temple, , notre corps est sacralisé …

il y a alors cette étape qui intervient au moment où l’âme est si proche de sa Source qu’elle est déconnectée de toutes les satisfactions 3D appelées ‘’les plaisirs de la vie ’’.

Le clou du spectacle reste dans cet accomplissement de l’âme, qui par monts et par vaux, va suivre sa lumière, envers et contre tous ces nuages qui cherchent à la masquer et à l’étouffer, pour au final se détacher d’eux, permettant sa transcendance, son élévation au delà des prises de pouvoir qui maintiennent au ras du sol et la placer en dehors de cette masse.

Elle se retrouve alors au sommet de la montagne, toujours baignée et imprégnée de lumière car plus haute que les nuages. Ceci est un spectacle monumental à vivre, à revivre et à redécouvrir chaque jour. C’est aussi à partir de ce sommet que les descentes de l’énergie solaire vont pouvoir s’effectuer, du fait de la présence du Passeur (qui assure une double fonction, à savoir élever ce qui est en bas et faire descendre ce qui est en haut), les énergies solaires devant d’abord dissoudre les nuages-égrégores pour atteindre le bas plan et ainsi le faire remonter, marche après marche, en essayant de conserver l’équilibre de la vie au sein de ce ‘’plateau’’. ( Ascension )

La Lumière élève les choses peu à peu, elle ne brusque pas tant que c’est possible. Elle adore aussi faire des farces, en délaissant les désirs des personnalités, afin de leur montrer ce chemin que personne ne voit, qui est suivre son Etre, cet Etre qui n’appartient pas à ce monde et que tout le monde ici bas cherche à attacher. Il est vrai que sa finalité est de s’implanter dans la matière, afin d’officier, rendre à la vie ce qui est appartient à la vie, de ressourcer cette densité tellement privée de lumière.

L’âme fonctionne de la même manière que le corps, elle à besoin d’une nourriture qui l’alimente.
Sans nourriture, elle dépérit et tombe en désuétude, elle arrive alors à un point où elle ne peut plus se reconnaître elle même.

les répercussions dans le corps ne sont que les témoignages ou maladies du vécu de l’Âme.. puisque celle ci impacte le corps..

L’âme ne meurt point. Même si elle vit les pires sévices, elle restera toujours plus ou moins connecté à son Esprit. Seulement, en notre époque luciférienne, un acharnement à été conduit pour éloigner le plus possible l’âme de son Etre, afin qu’elle ne puisse plus avoir la moindre chance d’être libre et ainsi être obligée de devenir définitivement le jouet de ceux qui se sont donné le nom de Dieu. Des Dieux usurpateurs, assoiffés de pouvoir et de malhonnête, cherchant le Paradis là où il n’est pas.

Alors à un moment donné vient cette envie de Rien.. qui touche l’âme…ça n’a rien à voir avec la personnalité , avec la part Humaine puisqu’elle est programmée pour vivre ici bas…et donc on peut se perdre longtemps dans les méandres du mental à chercher un sens à Cela…ou aux dépressions.. puisque Cela se passe au delà de l’Humain..

la plupart des hommes n’ayant pas découvert qu’ils suivent consciemment ou inconsciemment , un chemin tracé par leur dimension stellaire.. par des impulsions ou pas..

Cette étape est juste un processus conduisant à vivre la translation d’un monde à l’autre qui fait que l’âme est déconnectée de tout les plaisirs et distractions de modes de fonctionnement 3D liés à ce monde , puisqu’elle entame son retour à la Source de l’Être…

elle entame sa dissolution dans le Tout pour se retrouver dans et avec ce Tout… c’est l’un des processus de libération , du libéré vivant …

ensuite il y a des étapes qui stabilisent ces nouveaux  » états  » dans le sens qu’il n’y a pas de plaisirs ou de déplaisir , il y a aucun mental, aucune réflexion, aucun désir ou déplaisir car il n’y a strictement aucune identification possible , il n’y a que l’Amour ..

c’est les étapes de passage dans l’Etre… dans la PRESENCE…c’est l’état du Christ…

là beaucoup vont se reconnaître, sourire , on est Présent et absent en même temps , on est Ici et ailleurs en même temps ….

délocalisation ou bilocation ( présent sur les deux plans en même temps ) ou multilocalisation.. ( multidimensionnalité , ( on est présent partout en même temps sans qu’il y est un lieu de localisation , on est l’espace )

Présent et absent.. on est à la lisière des mondes , on est dans l’infinie Présence et en même temps aussi dans l’ultime absence

C’est l’ALPHA ET L’OMEGA, le début, la fin … ( je suis l’alpha et l’Omega )

nous sommes à cette étape de fusion de l’Alpha et de l’Oméga .. fusion dans le Double..

Puis la conscience épurée arrive en ce point .. l’Alpha et l’Oméga , le point zéro , la Source d’où tout provient et ou tout revient ..

a ce stade… la Conscience Pure auto-consciente d’elle-même, peut continuer la perception d’elle-même ou non

c’est le moment ou on assiste en conscience à l’émergence et à la disparition de la conscience elle même

Elle se dissout dans ce qui EST

C’est le moment ou la supraconscience s’éteint d’elle-même pour laisser la place alors à l’Absolu …a l’infini Présence… dans ce lieu qui n’est pas un lieu…ou il n’y a RIEN a observer… C’est le moment où la conscience n’a plus besoin de se manifester, de se créer ou de se recréer, ou d’apparaître en quelque dimension ou quelque décor que ce soit..

et donc tout ce qui est entre les deux, entre l’Alpha et l’Omega , entre l’Être et le non Être , entre la Présence et l’absence , les disparitions est perçus dans le même point de vue, et dans le même instant.

on ne voit alors plus le monde pareil , on est au delà de la réalité humaine , tout en étant maintenue Ici bas , pour l’Ascension collective et autres processus…

On voit alors toute l’illusion.. l’hologramme , le rêve ou le cauchemar surtout quand tu découvres qu’en vérité il n’y a personne dans le corps….

puisque la conscience se délocalise , elle n’est plus dans la forme , elle est passé dans le sans forme et retrouve sa multidimensionnalité , ainsi elle regarde ce qui est appelé ici bas “ la vie 3 D “ à partir d’états de conscience dit “ supérieur “ ..

il y a plusieurs regards.. l’observateur , le témoin , le regard en Esprit..de l’Être et du non Être..

Qu’on disparaisse ou qu’on soit dans le Jeu n’a plus aucune importance car l’éphémère est devenu sans intérêt mais sans déplaisir non plus….

L’envie de ne rien faire peut être considérée, du point de vue de la personnalité, comme une démission , Du point de vue de l’Éternité, ne rien faire c’est justement rentrer en Éternité. Le fait de moins avoir envie de faire ou, plus directement, de ne plus rien faire, est une démission de la personnalité qui se dirige non pas vers le Néant mais vers l‘Éternité.

On change de mode de fonctionnement du Faire à l’Être… ou l’on devient alors Maître en savoir Être et non plus Maître en savoir Faire… retournement aux origines…

les habitudes, au sein de l’Humanité, sont extrêmement puissantes. Elles participent, à leur façon, à l’instauration et au maintien du système de contrôle du mental humain..

Ne plus avoir envie de rien faire peut donc se traduire, réellement, comme une problématique de la personnalité elle-même, dépression ou inversion de l’humeur, stress ou anxiété.

En effet, il est différent de ne rien avoir envie de faire, en étant Tranquille, de ne rien avoir envie de faire comme vécu comme une agitation, une anxiété, ou une démission de tout ce qui fait les interactions au sein de la vie..

Soit cela est réellement une démission et cela concernera, de toute façon, l’éphémère que tu es. Soit c’est une impulsion à changer de point de vue et à t’établir dans quelque chose qui ne t’es pas encore connu, de manière globale et totale.

L’observation du « ne rien faire » peut donc résulter d’une même cause mais aboutissant à une perception ou à un point de vue qui est différent.

Je te rappelle, pour te rassurer, toutefois, qu’il te suffit de regarder, de lire, de voir la vie de certains Êtres, ayant réalisé leur être profond ou étant Libérés de la matrice, se comporter dans leur vie.

Il est évident que, dans toute vie humaine, il existe un certain nombre de composantes variant selon le temps, selon la temporalité, selon l’humeur ou encore selon l’époque qui est vécue sur cette Terre. Seul celui qui stabilise sa propre Éternité est capable de voir, de manière lucide, claire et sans aucune appréhension, la Dissolution de son propre éphémère, la Dissolution de ses propres habitudes.

Du point de vue de celui qui est inscrit dans la personnalité : cela représente une erreur magistrale de défaut de prise en charge de sa propre vie.

Du point de vue de l’Éternité : là est la Vérité Absolue.

Je vous rappelle que ce « ne rien faire » ne s’inscrit pas dans une temporalité que je qualifierais « usuelle » et « normale » ou « habituelle » de la Terre, mais dans une temporalité altérée correspondant à la fin de tout cycle.

Tout dépendra, comme toujours, du point de vue de celui qui regarde .

Une Présence….

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑